Partir de Roscoff

Les Reporters du Large (Fabrice Amedeo & Armel Tripon sur SNCF-Geodis) annonçant qu’ils vont reprendre la Transat Jacques Vabre à 4h32 dans la nuit de samedi à dimanche, cela signifie que les départs décalés seront donc donnés à partir de 4h00 du matin ce dimanche 10 novembre 2013.

Le port de plaisance de Roscoff accueille les Class40 lors de leur mise à l'abri météorologique décidée par la direction de course de la Transat Jacques Vabre. © Transat Jacques Vabre
Le port de plaisance de Roscoff accueille les Class40 lors de leur mise à l’abri météorologique décidée par la direction de course de la Transat Jacques Vabre. © Transat Jacques Vabre


Ce n’est pas un départ à proprement dit qui sera donné pour cette partie Roscoff-Itajai, mais juste un « top xx peut franchir la ligne » que devrait annoncer Christophe Gaumont, président du comité de course, à la VHF. GDF SUEZ, mené par Sébastien Rogues et Fabien Delahaye qui s’élancera le premier à 4h00. Les 25 autres partiront donc en mode poursuite les écarts allant de 28’38 » à 9h21’45 ». 11 Class40 s’élanceront donc entre 4h00 et 5h00 dimanche matin, six entre 5h00 et 6h00, quatre entre 6h00 et 7h00, deux entre 7h00 et 8h00, et les trois derniers de manière très espacée jusqu’à 13h21 pour Class40 ECOELEC.
Avec le décalage d’au minimum une demie-heure entre la mesure et l’affichage des positions sur la cartographie, ils devraient être tout au plus trois à être de retour en mer la mise à jour de 5h00 dimanche matin, avec GDF-Suez (n°130), Tales-Santander 2014 (n°123) et Mare (n°115). Pour celle de 8h00, pour Croix du Sud, le 23ème à s’élancer à 7h51 ne devrait donc pas apparaître en course. Sur les premières heures, voire les premiers jours, le mode poursuite sera forcément dans l’esprit des observateurs et peut-être aussi celui des marins. Avec plusieurs écarts d’une à quelques minutes, il est sûr qu’ils vont rentrer vite dans le vif du sujet, même un départ en pleine nuit. Et pourquoi pas lancer une bataille de lever de soleil, si le temps le permet.
La route est encore longue avec plus de 5200 milles jusqu’à Itajai, la portion Le Havre-Roscoff représente seulement 3,5 % de la distance totale. A l’arrivée au Brésil on pourra peut-être mesurer l’importance de ce début de course, en reprenant les écarts à Roscoff.

A propos de La rédaction

Check Also

Cap des palmes

  Numéro de voile : 148 Modèle : Tizh40 Architecte : Guillaume Verdier Partager la ...