Accueil » Actualités courses » Brèves Sailors & Races » La sécurité jusqu’au conteneur

La sécurité jusqu’au conteneur

Dans la préparation d’un voilier, l’une des choses les moins visibles pour les observateurs est la sécurité à bord.
D’une part, en fonction de la catégorie de course, le ou les skippers doivent avoir leurs stages ad-hoc, premiers secours mer (PS Mer) et stage Isaf, en cours de validité.
D’autre part, embarquer disposer des équipements requis : un bidon d’eau de survie, plombé lors des contrôles de sécurité avant course, un radeau de survie à sortir par la trappe de sécurité en un temps maximum donné, une pharmacie, différents éléments pour le sauvetage d’homme à la mer (dont la bouée en fer à cheval) et un conteneur de survie avec les différents éléments de signalisation et survie (VHF portable, feux à main, rations de survie, couvertures de survie, tube de crème solaire…) dont la liste également varie selon la catégorie de la course.
Bien évidemment un certain nombre de ces produits ont des dates de péremption et il n’est pas rare en début de saison voire lors d’un contrôle de sécurité avant une course de se rendre compte qu’il faut en changer. Cela alourdit la note pour les skippers mais la sécurité n’est pas quelque chose avec laquelle il est possible de transiger.
En préparation de la saison, Elodie Perdon et Frédéric Bazin de 504-Au large avec Manu Poki font la revue de leur matériel. Ils sont déjà inscrits à la Lorient BSM et Fédéric Bazin a mis à la Pornichet Select 6.50 à son programme. Elodie Perdon était la seule Française sur le Trophée Marie-Agnès Péron en 2015. Une édition rythmée par plusieurs épisodes de pétole et passages à niveaux, que la navigatrice a réussi à terminer pour sa première course en solitaire.
Photo de Au large avec Manu Poki.
Au large avec Manu Poki

Conteneur de survie – Obligatoire en classe mini, voilà tout ce qu’il contient.
4 feux à mains rouge, 4 fusées, 2 fumigènes, 3 cyalumes, 1 dose de fluorescéine, 2 couvertures de survie, 2 rations de survie, 1 lampe, 1 couteau, 1 VHF, 1 miroir, des comprimés pour le mal de mer, pour désinfecter l’eau, des sudokus niveau sensei et même une ligne de pêche ! C’est toujours une joie de constater que la moitié des objets sont périmés et qu’il faut les changer : O

A propos de La rédaction

Check Also

Tout beau le Proto 865 de Ian Lipinski

Il ne faudra pas se tromper en regardant la flotte des Minis 6.50 cette saison. ...