Accueil » Campagne Ulule » Top Départ

Top Départ

Article rédigé pour le blog de la campagne ulule.

Cette campagne de financement participatif pour valider le passage sous abonnement de Sailors & Races vient d’être lancé.

C’est l’aboutissement de plusieurs mois de travail : modèle économique, étude de marché, businness plan, travail sur le nouveau logo avec Guillaume Verdon, et la mise en forme et en mot de cette campagne.

Pour l’animer une idée : un jour, un mot !

Vu ma proportion à faire trop long, c’est l’idée de faire court mais intéressant presque chaque jour. Un mot en relation avec le projet, ou avec la voile et la course au large en général.

Pour aujourd’hui, cela ne pouvait être que Départ !

Départ de la Route du Rhum 2014 avec 91 solitaires vu de la pointe du Groin.

Le départ d’une course s’est toujours le grand moment. Journalistes, nous avons souvent le privilège d’être embarqué sur des vedettes presse pour être à proximité de la flotte qui va s’élancer. C’est souvent indispensable pour faire un bon live tweet. Ceux qui m’ont ma préférence, c’est quand même quand ils sont visibles de terre par les spectateurs. C’est moins top quand le public est tellement nombreux et que donc le réseau est saturé et qu’il est impossible de faire un live tweet (cf. Vendée Globe et Route du Rhum).

En France en course au large la procédure de départ est de 8 minutes.

  1. H – 8 minutes : le signal d’avertissement, avec le pavillon de course
  2. H – 4 minutes : l’envoi du pavillon de modalités du départ (en particulier : « P » pour réparer le départ en ayant juste à repasser la ligne, « I » pour repasser du bon côté de la ligne par les extérieurs, « Noir » pour une disqualification immédiate si départ volé qui peut être transformé en pénalité de temps importante pour les longues courses). Ces pavillons déterminent aussi les modalités prises en compte pour le départ anticipé.
  3. H – 1 minute : affalé du pavillon de modalités du départ
  4. H : coup de corne Départ

C’est le comité de course qui procède à la procédure de départ et le plus souvent il précise les éléments de pavillonnerie par des informations via VHF sur le canal de course à l’ensemble de la flotte.

C’est le bateau comité, qui représente l’une des extrimités de la ligne la plus part du temps, tandis que le viseur est lui placé à l’autre bout (soit en signifie la fin, soit juste à la marque de cette autre extremité).

Dès le coup d’envoi donné, le président du comité de course indique si c’est un bon départ ou s’il y a un rappel général (impossible d’identifier les voiliers ayant volé le départ, souvent parce que trop nombreux).

S’il y a un bon départ, il peut tout de même y avoir des rappels individuels. Le comité de course n’est pas obligé de préciser les concurrents qui ont volé le départ, mais la plus part du temps le fait. Ces derniers doivent réparer le départ suivant les modalités indiqués par le pavillon hissé à H – 4 minutes. Une fois ce départ répart, ils peuvent reprendre la course. Suivant les insctructions de course, une pénalité en temps peut aussi être appliqué à tout concurrent qui a anticipé le départ et réparé.

Après c’est parti pour la course, il faut suivre les marques de parcours indiquées dans les instructions de course. Parfois un parcours sur le plan d’eau permet de faire durer un peu le live tweet, en suivant la flotte qui reste à portée de vedette ou semi-rigide, et de faire un classement provisoire en temps réel aux passages des marques.

Ensuite c’est la cartographie qui sert de relai. Mais là c’est un autre mot 😉

A propos de Carole Astier

Présentation Carole Astier Le journalisme est une vraie vocation. Influencée par un grand-père qui rêvait être journaliste, j'ai pris la tangente dès qu'elle s'est présentée lors de mes études en biologie. Une simple affiche « L'ESJ Lille recrute : devenez Journaliste Scientifique ». Le bac +4 indispensable en poche, c'est à l'ESJ Lille et à l'USTL que j'apprends ce métier. Promotion JS7 (Journaliste et Scientifique) alias Promotion ESJ 74 (sortie juin 2000). Pour les stages lors de la scolarité pas de surprise : l'agence aixoise de La Provence, la ville du Cour Mirabeau où j'ai usé mes fonds de culotte en secondaire, et France Football, car déjà mon attrait pour le journalisme sportif avait été perçu par les encadrants de la formation. Le bouclage du numéro parution le vendredi, le soir de la reprise de Ronaldo (le Brésilien) et de la victoire surprise de Calais sur Bordeaux en demie-finale de la Coupe de France 2000 reste encore mon plus beau souvenir de bouclage. Pour obtenir ma première carte de presse, je travaille dans une toute petite rédaction de la presse informatique professionnelle verticale (SI assurance et SI secteur santé). L'opportunité de toucher à tous les types rédactionnels, d'assez rapidement prendre en main la réalisation de grands dossiers. Je participe aussi à la naissance de deux nouveaux magazines au sein de la rédaction, abordant l'aspect maquette, charte graphique, et tout l'aspect de la chaîne graphique. Puis je dégote des piges, pour un journal orienté « plateaux techniques », qui permet de sortir du champs du seul système d'information, et de parler de plus en plus de la pratique médicale. Expérience très enrichissante de la création d'une lettre d'information pour une association de médecins spécialistes. Puis la présence au départ d'une course de Class40 : la Solidaire du Chocolat, des rencontres avec les skippers assez faciles, l'absence d'articles sur le sujet, me font tenter un blog. Après une tentative personnelle sur twitter dès 2009, je décide d'y revenir avec une visée uniquement professionnelle, et je découvre le plaisir de faire du direct avec le Live Tweet, et l'un des meilleurs moyens pour se faire son réseau à distance quand on n'a pas la chance d'habiter près de la mer et de ne pas être du sérail. Le blog est plutôt gagnant : des visites, de la matière, et des bons retour côté skippers. Alors mûrit la volonté de faire plus... et ça devient Sailors & Races. Quel est le comble du journaliste de terrain ? Malgré la grande curiosité, être très intimidé face aux personnes inconnues avec qui il n'a pas convenu de rendez-vous au préalable, mais être capable de se lancer dans un projet de portail multimedia en solo, en chargeant la barque en ajoutant une autre catégorie de voilier, mais il était impossible de passer à côté de la Mini Transat 2013. Malgré quelques expériences de navigation adolescente, je revendique la posture du non-pratiquant. Comme j'ai couvert les systèmes d'information en étant juste une utilisatrice un peu éclairée, comme j'ai traité d'une chirurgie très pointue en ayant que mon bagage de maitrise de biochimie option nutrition pour principale base, je découvre les différents aspects de la navigation au fur et à mesure. Peut-être le meilleur moyen de savoir rester à distance pour garder le grand public comme l'une des cibles. Aucune arrogance vis à vis des confrères et autres titres en pensant faire mieux, mais juste l'idée qu'il y a de la place pour quelque chose de différent. Et avoir le luxe de pouvoir prendre le temps de mettre les choses en place, en suivant mon projet initial.