Accueil » Classe Mini » Courses Classe Mini » Actus Mini en Mai

Actus Mini en Mai

mai, 2015

  • 8 mai

    Jonas Gerckens 3e Série « Ces deux-là sont balaises »

    C'est Jonas Gerckens 821-Netwerk qui complète le podium à la Trinité-sur-Mer grâce à sa remontée de deux places depuis la neutralisation. Après une quatrième place sur la Pornichet Select 6.50, les choses semblent être en place pour le skipper belge en solitaire qui a franchi la ligne à 12h01min26s. La saison est encore longue mais la satisfaction d'être sur le podium est à savourer. Ses premières réactions au ponton.


    Timeline Photos
    Retour de #MinienMai2015 suite encore @[413780828671067:274:Jonas Gerckens] (821 – Netwerk) 3e en bateaux de série : « Je suis parti en 5e position, mon objectif était donc d’entrer dans le top 3. Je suis à l’aise dans les grosses conditions que nous avons eues au début du parcours. Ça m’a bien aidé pour revenir sur les deux premiers. Ensuite, ces deux-là sont balaises ! J’ai réussi à les rattraper au niveau des Sables d’Olonne, mais je me suis un peu mis dans le rouge. J’ai joué des coups intéressants notamment autour de Ré, mais ça n’a pas suffit. Je suis content, c’est mon premier podium de la saison, c’était mon objectif, surtout sur une petite course où je suis moins à l’aise que sur les longues distances. » @[303899607628:274:Classe MINI] @[214317600970:274:Société Nautique de La Trinité-sur-Mer (SNT)] Photo @[249281191868525:274:Thierry Martinez Photographe]

  • 8 mai

    Tanguy Le Turquai 2e Série « Sportivement ma plus belle course »

    Tout du long dans la bataille avec Damien Cloarec 833-Safe Rail, Tanguy Le Turquais - navigateur s'empare finalement de la deuxième place sur cette Mini en Mai 2015. Sa première réaction au ponton, avec décidément l'envie d'écrire la saison 2016 en Classe Figaro Bénéteau.


    Timeline Photos
    Retour de #MinienMai2015 suite @[270439343108974:274:Tanguy Le Turquais - navigateur] (835 – Terreal) 2e en bateaux de série : « Sportivement c’était ma plus belle course ! Un super entrainement pour le Figaro !! On a fait une super bagarre avec Damien. C’était top ! On s’est jamais lâché… ça a été « à toi », « à moi » tout le temps. Là, sur la fin, s’il y avait eu une heure de plus je serais revenu sur lui ! Cette nuit, il a eu un nuage avec du vent, il est parti avec. Mais je suis super content pour lui ! Je n’ai pas gagné mais j’ai encore appris plein de choses en gestion de course, stratégie… Avec son niveau, Damien nous tire vers le haut. » C’était l’éclate, ça annonce une saison passionnante avec un match incroyable aussi avec les nouveaux bateaux. » @[303899607628:274:Classe MINI] Photo @[249281191868525:274:Thierry Martinez Photographe]

  • 8 mai

    Damien Cloarec vainqueur Série « J’avais mon schéma tactique, je m’y suis tenu »

    Première réaction à l'arrivée au ponton de Damien Cloarec 833-Safe Rail qui en franchissant la ligne à 11h43min49s ce vendredi matin s'empare de la première place Série et signe un doublé, étant le tenant du titre de la Mini en Mai Ses adversaires vont juste souhaiter que cela ne lui permette pas de lancer comme en 2014 une belle série de victoire jusqu'au Mini Fastnet.
    Champagne et bonne humeur de rigueur sur le ponton après plus de 44 heures de course au contact pour ce deuxième acte.


    Photos du journal
    Retour de #MinienMai2015 : Damien Cloarec (833 – Safe Rail) 1er en bateaux de série : « On a fait un super match à deux tout le temps avec Tanguy. Je n’ai pas beaucoup dormi, sauf un peu au début, j’étais sous antibiotiques, ça m’a fatigué... Après, j’ai attaqué comme un fou et ça a été la bagarre tout le temps ! J’ai été gêné par des algues dans ma quille hier après-midi. Mais je suis super content, j’ai retrouvé toutes mes sensations (la Pornichet Select 6.50 c’était une reprise). Ce matin, je suis passé en tête, j’avais mon schéma tactique en tête et je m’y suis tenu, notamment pour mon dernier bord à terre avant l’arrivée ça m’a permis de confirmer. Mais ça joue vraiment à très haut niveau en tête de flotte ! Avec les nouveaux bateaux, on s’en sort en tactique et en manœuvres, mais en vitesse, ils sont vraiment un cran au dessus. » @[303899607628:274:Classe MINI]

  • 8 mai

    Axel Tréhin 3e Proto « Je suis cramé, c’était le but »

    Les réactions au ponton du troisième Ax'Sail - Mini Transat 2015 716-axeltrehin.com qui signe ce matin son premier podium en solitaire en Classe MINI. Un retour assez impressionnant sur la tête de course, puisqu'il comptait 1 heure et 12 minutes de retard sur Luke Berry - Mini Transat 2015 753-lukeberry-sailing.com au pointage du pont de l'île de Ré, et plus de trois heures sur le leader Frédéric DENIS - MiniTransat 2015 800-Nautipark. A l'arrivée à la Trinité-sur-Mer, il manque la deuxième place seulement pour six minutes tout rond et compte plus que 1 heure 11 minutes et 49 secondes de retard sur le premier.


    Photos du journal
    #AxelTrehin (www.axeltrehin.com - 716) a coupé la ligne de la #MinienMai2015 à 5h50'06'' en 3e position des prototypes : une belle remontée tout du long de ce deuxième parcours et un finish au couteau ! « ça a bien bataillé à quatre jusqu’à hier soir, ça met une bonne pression, mais c’est super usant. A un moment j’ai demandé au basque (JB Daramy 814 - Chocolat Pariès avec qui il était bord à bord, ndlr) de me lâcher les basques ! (rires) A Ré, j’ai joué le courant, j’ai réussi à les décrocher un peu et après, au large de St Gilles Croix de vie, ça s’est joué sur des choix de voiles. J’ai pu me décoller de ce groupe-là et rejoindre Luke. Ensuite, il fallait faire la route et faire marcher. Je suis vraiment content d’être bien revenu sur la tête de course, je ne me suis pas trompé de rythme. A l’arrivée de la Select 6,50 j’en avais encore sous le pied, ce n’était pas bon. Là, je suis cramé, c’était le but. Avec les bateaux juste à côté, je n’arrivais de toute façon pas à dormir. J’ai tout le temps cherché le meilleur réglage, la meilleure combinaison de voile. Pas question de me ménager ! En revanche, dès le pont de l’île de Ré, j’avais mangé toutes mes réserves… Là, j’ai hyper faim ! » @[303899607628:274:Classe MINI] @[214317600970:274:Société Nautique de La Trinité-sur-Mer (SNT)] Photo @[249281191868525:274:Thierry Martinez Photographe]

  • 8 mai

    Luke Berry 2e Proto « Ça été court mais super intense »

    Réactions au ponton du deuxième de cette Mini en Mai 2015, Luke Berry - Mini Transat 2015 753-lukeberry-sailing.com. Il lui a fallu batailler jusqu'au bout pour conservée cette deuxième place récupérée dès le passage de la porte de neutralisation mercredi 5 mai, suite à l'abandon de Clément Bouyssou navigateur 802-Chasseur de Primes sur blessure. Un casier pris à l'arrivée aurait pu être l'ultime rebondissement permettant à Ax'Sail - Mini Transat 2015 716-axeltrehin.com de le passer. Au final seulement six minutes d'écart entre les deux skippers, le plan Bertrand conservant l'avantage.


    Photos du journal
    Gros suspens pour la 2e place en proto, c'est finalement @[601315226605754:274:Luke Berry - Mini Transat 2015] (753) qui devance #AxelTrehin (www.axeltrehin.com - 716). Luke a coupé la ligne à 5h44'06'' , Axel est attendu d'ici 10' « ça a été court, mais super intense ! C’était génial ! On a eu toutes les conditions, toutes les voiles y sont passées. Et avec la bagarre finale en plus avec Axel sur la fin, c’était parfait ! Je n’ai pas mangé ni dormi depuis mon passage du pont. Le début de course était copieux, j’ai beaucoup mis le pilote. Au pont, j’avais une heure d’avance sur le paquet de quatre bateaux qui me poursuivait, je pensais être un peu tranquille et, d’un coup, je les ai vu revenir sur moi. Là, toutes mes voiles d’avant y sont passées, deux fois ! Pareil à l’arrivée, j’ai pris un casier et j’ai vu Axel fondre sur moi, il m’a même passé à un moment, j’étais fou ! Mais bon, c’était super et j’ai une grosse pensée pour Clément, il aurait dû être là à se bagarrer avec nous… (Clément Bouyssou, deuxième du pointage de neutralisation lundi, contraint à l’abandon sur blessure, ndlr) » #ClasseMini #MinienMai2015 photo @[249281191868525:274:Thierry Martinez Photographe]

  • 8 mai

    Frédéric Denis vainqueur Proto « Je suis explosé mais vraiment heureux »

    Les premières réactions au ponton de Frédéric DENIS - MiniTransat 2015 800-Nautipark, qui signe une victoire sur sa troisième course de la saison 2015, après deux places de deuxième derrière Davy Beaudart 865-Cultisol qui n'était pas eu départ de cette Mini en Mai, retenu par ses occupations professionnelles.
    Les retrouvailles ça sera normalement sur le Trophée Marie-Agnès Péron à Douarnenez au mois de juin 2015.
    Comme, il est d'usage, la Classe MINI devrait bien valider les 500 milles prévus pour la course même s'ils n'ont pas été courus, ce qui fait que Frédéric Denis a bien validé tous les critères en course pour se qualifier pour la Mini Transat - Iles de Guadeloupe 2015. Reste à faire le parcours de 1000 milles hors-course. Le skipper su plan Lombard a justement prévu de profiter des 3 semaines de pause d'ici à la période d'accueil de Douarnenez pour trouver la bonne fenêtre pour s'élancer dans cette autre partie de l'aventure Mini Transat : le solitaire au "long court" sans avoir forcément des Ministes à proximité.


    Photos du journal
    Magnifique et incontestable victoire du trinitain @[401450516704268:274:Frédéric DENIS - MiniTransat 2015] en prototype sur la #MinienMai2015 ! Il a coupé la ligne à 4h38'17'' ce vendredi. Sa première victoire en Mini en solitaire (après celle sur la @[242697535868205:274:La Chrono] en 2014) : de bon augure pour la suite ! :) « Je ne savais pas que j’étais en tête ! La fin de parcours a été super difficile, je n’avais plus de batterie, donc plus de pilote, j’ai barré tout le temps. En plus, j’ai cassé mes lunettes et avec la fatigue, je voyais double ou triple ! Et comme j’avais cassé ma sous-barbe, je ne pouvais plus mettre le spi. J’ai donc douté, je me demandais si certains coureurs n’avaient pas fait le tour de l’île d’Yeu par l’ouest et s’ils n’étaient pas devant moi… Le début de course a été « aérien » ! On a eu jusqu’à 35 nœuds avec une mer très croisée, très dure, le bateau tapait énormément, j’avais mal pour lui. J’ai même été un peu malade. Ensuite, il y a eu une belle pétole, mais celle qui m’a tué, c’est la deuxième, celle d’hier après-midi. J’ai pu dormir dans la descente, le pilote barrait mieux que moi et comme on se faisait rincer, je me suis mis dedans et j’ai dormi une heure, pareil dans la première pétole, mais depuis non. Je suis explosé, mais vraiment heureux. Ça fait très plaisir cette première victoire. J’ai encore beaucoup à apprendre. J’ai terminé 2e des deux premières courses de la saison, donc je pouvais viser une belle place. Je me suis toujours bagarré avec Clément, là il n’était pas là, Davy non plus. Mais ça fait très plaisir. Ça valide mon projet. Je ne suis pas là en dilettante, c’est un projet engagé. Ça permet de rehausser encore mes ambitions. J’ai appris beaucoup sur ce parcours, notamment dans la pétole, et j’ai encore beaucoup à apprendre : ça fait de belles perspectives. » Photo @[249281191868525:274:Thierry Martinez Photographe] @[303899607628:274:Classe MINI]

  • 8 mai

    800, 753, 716, 679 et 667 : le quinté dans l’ordre de la Mini en Mai 2015

    Les cinq premiers Protos sont déjà arrivés à la Trinité-sur-Mer. Le podium (avant jury) de cette deuxième Mini en Mai se compose donc de Frédéric DENIS - MiniTransat 2015 800-Nautipark, premier en coupant la ligne d'arrivée dès 4h38 ce vendredi 8 mai, de Luke Berry - Mini Transat 2015 753-lukeberry-sailing.com deuxième pour 6 minutes d'avance sur Ax'Sail - Mini Transat 2015 716-axeltrehin.com.
    Il s'agit de la deuxième victoire en Mini pour l'ancien boat capitain de Team Sodebo Voile - Thomas Coville, puisqu'il avait remporté La Chrono en septembre 2014, mais la première en solitaire. Dès soucis de batterie et de pilote automatique ont pimentés la course de Frédéric Denis. Il comptait près de deux heures d'avance sur son poursuivant immédiat au pointage au pont de l'île de Ré, sur la ligne d'arrivée cela s'était réduit à 65 minutes et 49 secondes. Axel Tréhin a également été l'auteur d'une belle remontée vers la Trinité-sur-Mer. Non seulement il a réussi à distancer ses compagnons de course Vincent Grison - Mini Transat 2015 679-vincentgrison.com qui termine 4ème et Ludovic mechin navigateur 667-Microvitae qui complète le top 5, mais il coupe la ligne que 6 minutes derrière Luke Berry, alors qu'il était passé 72 minutes après lui au pont de l'île de Ré.
    En ce début de matinée, la flotte a été ralentie par la pétole, permettant quelques regroupement. C'est Damien Cloarec Skipper 833-Safe Rail qui se présente le premier dans la baie de Quiberon, ayant repris le leadership Série à Tanguy Le Turquais - navigateur 835-Terreal qui compte 0,7 mille de retard mais avec décalage à l'ouest pour aborder les 10 derniers milles qu'il connaît sur le bout des doigts en tant que" local de l'étape". Jonas Gerckens 821-Netwerk est toujours en troisième place, avec pas mal d'avance sur le quatrième Genolier 6.50 Health Transat / GSMN & Patrick Girod 824-Nescens.
    Derrière ça a bougé un peu dans la nuit : Aitor Ocerin Mini Transat 2013 858-Iparbeltz et Henri Marcelet - Navigateur 737-Région Nord - Pas-de-Calais sont revenus et ont même dépassé Mini 755 - Armand de Jacquelot 755-We Van pour batailler pour la sixième place.
    Quant aux candidats à l'homologation série : Julien Pulvé - navigateur 880-Novintiss dispose d'un avantage de 1,9 milles sur Ian Lipinski 866-Entreprise(s) Innovante(s) et Benoit Hantzperg - Mini Transat 871-Mini Moi.
    Arrêt à La Rochelle pour deux concurrents : Serge Bertrand 867-Kirikou et Mathieu Bourdais 879-Tous au large. Bon gré, mal gré LizzyOffshoreRacing 633-Hudson Wight ne lâche pas l'affaire, même si il lui reste près de 80 milles jusqu'à l'arrivée, venant juste de passer les Sables-d'Olonne.
    Si le podium Proto a été révélé très tôt ce matin, il reste des places à gagner sur l'eau.


    Photos du journal
    Le podium proto ! :) @[401450516704268:274:Frédéric DENIS - MiniTransat 2015] @[601315226605754:274:Luke Berry - Mini Transat 2015] #AxelTrehin (www.axeltrehin.com) @[303899607628:274:Classe MINI] #MinienMai2015

  • 7 mai

    Retour direct mais complexe

    Conditions musclées en premier lieu, puis du mou voire de la pétole, cela est propice à créer des écarts conséquents dans une flotte d'une cinquantaine de voiliers. Le passage sous le pont de l'île de Ré est toujours en cours. A 22h00 il reste encore 13 solitaires à remonter la côte sud de l'île faisant face à La Rochelle.
    De toutes petites informations ont filtré des échanges VHF avec le bateau pointeur : Tanguy Le Turquais - navigateur 835-Terreal content d'être à la bagarre avec Damien Cloarec 833-Safe Rail et Benoit Hantzperg - Mini Transat 871-Mini Moi. Passé un peu plus tôt Olivier Jehl - Zigoneshi 629 a indiqué qu'il était content d'avoir repris des places, puisqu'il s'est élancé 16e Proto hier à la porte de neutralisation, par contre il a rencontre, comme sur la Pornichet Select 6.50, des soucis de pilote automatique et de GPS, et c'est de nouveau son GPS portable qui lui permet de poursuivre sa course.
    Les compteurs de vitesse ne se sont pas affolés au cours de l'après-midi et c'est toujours le cas en début de soirée, même si certains arrivent à dépasser les 7 nœuds en ce début de deuxième nuit en mer. En début de soirée, c'est le leader Frédéric DENIS - MiniTransat 2015 800-Nautipark qui a connu un déficit de vitesse face à ses concurrents, étant pointé à 2 nœuds et moins pendant 1h30. Progressivement, il retrouve quelques nœuds qui lui permettent actuellement de maintenir l'écart sur le deuxième Luke Berry - Mini Transat 2015 753-lukeberry-sailing.com à 9 milles à 10 milles, avec plus que 45 milles à parcourir jusqu'à la ligne d'arrivée située à l'entrée de la Trinité-sur-mer.
    La bataille est restée intense entre Tanguy Le Turquais et Damien Cloarec pour la première place Série : au pont de l'île de Ré c'est le Nacira qui passe en tête, mais dans la remontée, l'Argo arrive de nouveau à reprendre la première place. Avec seulement 0,7 mille d'écart à 23h00, l'affaire semble encore loin d'être jouée à près de 70 milles de l'arrivée. Jonas Gerckens 821-Netwerk a réussi à revenir dans le sillage de Damien Cloarec pour ne pas laisser cette victoire pour l'édition 2015 se résumer à un duel. La hiérarchie peut être bousculer à plusieurs niveaux dans cette dernière partie de la course, avec Arnaud Machado 832-Du Leman a l'Ocean qui se replace derrière Genolier 6.50 Health Transat / GSMN & Patrick Girod 824-Nescens pour lui disputer la quatrième place. Quant à Mini 755 - Armand de Jacquelot 755-We Wan qui semblait solidement intercalé en sixième place, il se retrouve sous la menace d'Aitor Ocerin Mini Transat 2013 858-Iparbeltz.
    Nouvelle difficulté pour les marins, le vent va progressivement basculer au nord d'ici à la matinée de demain vendredi. La route directe vers la baie de Quiberon est pour l'instant privilégié par la majorité des concurrents, deux ont choisi de tenter leur chance en passant à bâbord de l'île d'Yeu : Jean-Baptiste Daramy 814-Chocolats Pariès et Nicolas d'Estais Skipper 630-Librairie Cheminant.
    Les arrivées de cette deuxième édition de la Mini en Mai devraient s'enchaîner toute la journée de ce vendredi 8 mai.


  • 7 mai

    Pointage à lîle de Ré et pavillon « Oscar »

    Le premier concurrent de la Mini en Mai a été pointé au niveau du pont de l'île de Ré à 10h35. C'est toujours Frédéric DENIS - MiniTransat 2015 800-Nautipark qui mène la flotte de cette édition 2015. Bénéficiant de la bascule de vent à l'est sud-est, il a réussi a creusé l'écart sur Luke Berry - Mini Transat 2015 753-lukeberry-sailing.com qui est passé à 12h26 au pointage.
    Au passage du pont de l'île de Ré, les skippers vont voir sur le bateau pointeur le pavillon "Oscar" hissé qui indique qu'ils rentrent directement vers la ligne d'arrivée, sans faire le tour de l'île de Groix. Une fois le pont de l'île de Ré passé il reste donc aux concurrents environ 110 milles à parcourir jusqu'à la Trinité-sur-Mer. L'un des impératifs de la direction de course est que toute la flotte soit de retour avant que les participants du Tour de Belle-Ile se présentent sur la zone de départ, samedi matin. Avec 460 voiliers inscrits, on ne souhaite pas qu'un Mini retardataire doive se frayer un chemin vers la ligne d'arrivée de la Mini en Mai sur la zone envahie par les futurs partants, dont quelques Class40.
    Le contournement de l'île de Ré semble une longue épreuve de patience dans un vent faible et surtout avec la bascule du vent au cours de matinée à l'est - sud-est, donc au près pour la majorité des solitaires avant de passer au pointage.
    Avant même d'arriver sur l'île de Ré, Jérémy Place pour la Mini Transat 2015 a mis cap au nord. Poursuivant avec une bonne allume (8 nœuds), le problème qui l'a contraint à renoncer au tour de l'île de Ré ne devrait pas l'empêcher de retrouver un port par ses propres moyens.


  • 6 mai

    Retour en mer des solitaires sur la Mini en Mai 2015

    La neutralisation de la Mini en Mai a bien pris fin à 15h00 comme prévu par l'organisation avec un retour en navigation étalé pendant près de trois heures, suivant l'écart pointé lundi au franchissement de cette même porte. Ils sont 47 solitaires à se préparer à leur première nuit en mer sur cette course. Plusieurs skippers ont dû renoncer à repartir en course : Clément Bouyssou navigateur 802-www.clementbouyssou.com et Erwan Pellen 586 Mordilou sur blessure, Sander Van Doorn 886-Stinkfoot et Edouard Recton 352-SML Voile suite à des avaries, et Stanislas Thuret Mini 742-Kerambigorn et Martin Raak 470-Lendur pour raisons personnelles. Sachant ce que la Mini en Mai représente pour la qualification à la Mini Transat - Iles de Guadeloupe 2015 pour une partie d'entre-eux, cette décision n'a forcément pas été prise de gaieté de cœur.
    48 solitaires ont donc franchi la porte de neutralisation situé au niveau du petit Trého. Deux d'entre-eux ont fait un retour au port de la Trinité sur mer : Mathieu Bourdais 879-Tous au large avait un problème de pilote automatiqu, après un reparamétrage il a repris la course ; tandis que Florian Lakeman 454-Gimmick a de nouveau été victime de son safran, dont la réparation après les premiers 40 milles n'a pas tenu.
    L'absence de Clément Bouyssou donne une plus large avance à Frédéric DENIS - MiniTransat 2015 800-Nautipark (7 minutes et 12 secondes sur le suivant Luke Berry - Mini Transat 2015 753-lukeberry-sailing.com). Depuis son retour en mer, le skipper du plan Lombard profite des conditions musclées pour accentuer l'écart avec ses poursuivants, enchaîner les pointages à plus de 10 nœuds ou approchant. Luke Berry, parti suite à l'abandon de Clément Bouyssou en deuxième position, s'est retrouvé intercalé avec un groupe de cinq poursuivants, composé de Jean-Baptiste Daramy 814-Chocolats Pariès, Ax'Sail - Mini Transat 2015 816-axeltrehin.com, Nicolas d'Estais Skipper 630-Librairie Cheminant, Vincent Grison - Mini Transat 2015 679-vincentgrison.com et Ludovic mechin navigateur 667-Microvitae. Jusqu'à présent ce groupe ne cesse de revenir sur le franco-britannique, avec Ludovic Méchin et Vincent Grison qui mènent la chasse.
    Derrière eux la bataille a été de suite relancée pour les candidats à l'homologation série. Sur les premières heures de course, Julien Pulvé - navigateur 880-Novintiss a assumé son rôle de meneur, arrivant même à prendre un peu d'avance sur Ian Lipinski 866-Entreprise(s) Innovante(s) aux mains lui aussi d'un OFCET 650 qu'il avait précédé lundi de 14 secondes. Le meilleur retour en course est sans nul doute à mettre au profit de Benoit Hantzperg - Mini Transat 871-Mini Moi. A l'arrivée lundi, le skipper du Pogo 3 était franchement déçu de sa fin de course, trahi par son matériel. Ce mercredi après-midi il est assez rapidement revenu au niveau des Ofcet 650 et au cours de la soirée il a réussi à les passer, pointant en 8e place alors qu'il était le 19e bateau attendu au passage de la porte de neutralisation.
    Du côté des Série les écarts étaient plus serrés : les cinq premiers s'élançant en seulement 8 minutes. Ces voiliers sont restés assez groupés Tanguy Le Turquais - navigateur 835-Terreal entame cette nuit toujours en tête, derrière Damien Cloarec 833-Safe Rail et Jonas Gerckens 821-Netwerk sont depuis la fin de l'après-midi au contact pour se disputer la deuxième place. Pour l'instant Genolier 6.50 Health Transat / GSMN & Patrick Girod 824-Necens semble en embuscade près à profiter d'une erreur ou saisir sa chance, tandis que Arnaud Machado 832- Du Leman a l'Ocean est ce soir un peu en retrait à moins de 2 milles derrière.
    Le reste de la flotte Série conserve en grande majorité la hiérarchie établie lors du passage de la porte de neutralisation lundi. Seules exceptions notables : le skipper allemand Andreas Deubel 819-andreasdeubel.com pointe a réussi à se placer en 10e position alors qu'il était le 18e Série avec plus de 25 minutes de retard sur Aitor Ocerin Mini Transat 2013 858-Iparbeltz alors 10e.
    Après son passage au port, Mathieu Bourdais se lance dans une autre course, celle de recoller à la flotte et de remonter le plus possible de concurrents. Dans la dernière heure de ce mercredi, son décalage à l'est, lui permet de revenir au niveau des derniers Séries. Si ces derniers n'ont pas encore passé l'île d'Yeu, le leader, qui est toujours Frédéric Denis lui a commencé à virer le long du plateau de Rochebonne pour prendre la direction de l'île de Ré. Il lui reste encore 215,5 milles à parcourir pour revenir jusqu'à la ligne d'arrivée.