Accueil » Classe Mini » Courses Classe Mini » Actus Mini Fastnet

Actus Mini Fastnet

juin, 2015

  • 21 juin

    Rencontre mordante en mer d’Irlande pour le 868

    Les explications de la perte de places pour Olivier Taillard - Mini Transat 2015 et Nicolas Andrieu 868-Alternative Sailing lors de la descente vers Douarnenez, après avoir viré le Fastnet devant le leader Série : rencontre avec un requin qui a entrainé une grosse avarie. Malgré cela, réparation de fortune et soutien de deux autre équipages : Jean-Baptiste Daramy et Alexandre Hamlyn sur 814-Chocolat Pariès ainsi que Laurent Morisseau et Arthur Tessier sur 754-Morisseau Consulting, leur ont permis de rejoindre Douarnenez sans abandonner. Pour le skipper la bonne nouvelle c'est qu'il a réussi à compléter son cumul de 1000 milles en course pour la qualification pour la Mini Transat - Iles de Guadeloupe 2015. Par contre, il va falloir repasser par le chantier Pogo - Chantier Naval Structures pour réparer le Pogo 3 avant de passer à la dernière étape pour être au départ le 19 septembre à Douarnenez, le parcours hors-course de 1000 milles.

    https://scontent.xx.fbcdn.net/hphotos-xpt1/v/t1.0-9/p100x100/936671_481344855368370_1422384547111673212_n.jpg?oh=75870fa6cd7117a1ffba819789f35cc8&oe=562DFF5F

    Olivier Taillard - Mini Transat 2015

    Shark attack!Vendredi à 3h30, Nicolas et moi avons coupé la ligne d'arrivée de la Mini Fastnet 2015, clôturant les 600 milles de la boucle Douarnenez - Fastnet et ainsi mis fin à nos péripéties... Après une nuit à batailler dans les courants du chenal du four, nous abordions la manche en bonne position, second des bateaux de série. Alternative Sailing à ensuite pris la tête des minis aux mâts alu en milieu de manche, alors que nous avancions tous péniblement dans des vents quasi nuls. Nous garderons le leadership jusqu'au drame... Nous passons le Fastnet avec 45min d'avance sur le second, également armé d'un Pogo 3. S'en suit une descente très très rapide, humide et grisante. Les compteurs s'affolent, les miles défilent et Alternative Sailing distance encore un peu son dauphin. A la tombée de la 4ème nuit, alors que je venais de changer de voile d'avant et que Nicolas conduisait le bateau dans la brume, lancé à 14 noeuds dans une mer chaotique, je vois un aileron sortir de l'eau à une dizaine de mètres devant l'étrave. Je crie à mon co-équipier "Abats! Poisson lune!!" et alors qu'il tire la barre j'en vois un second, deux mètres derrière. "AÏE, c'est un requin!!" Deux secondes plus tard, dans un moche bruit de craquement, le squale se prend le safran au vent, le tord et finit par arracher le tableau arrière. Je fonce à l'intérieur, dégage tout le matossage et comprends l'ampleur des dégâts: un geyser d'eau remplissait le bateau. Avec le seau je commence à écoper à grandes brasses. Nicolas affale tout et j'émets un appel de détresse Panpan (danger mais situation contrôlée, pas de demande d'assistance). Nous enfilons nos combinaisons de survie car l'eau était fraîche et que la nuit était tombée. Et rapidement nous avons élaboré une réparation à l'aide de bouts pour empêcher le safran de partir et recoller le tableau au bateau, tout en écopant très régulièrement. Dans ma tête c'est aussi la tempête, je me demande quelle va être la suite des évènements. J'hésite à appuyer sur le bouton de l'EPIRB (demande d'helitreuillage). Nico me raisonne, essayons de faire route dans l'état. Trois Minis autour de nous entendent notre appel Vhf et Chocolat Paries et Morisseau Consulting se déroutent pour nous tenir compagnie. Ils sont restés à nos côtés jusqu'au lendemain après-midi et sans leur engagement, sens marin et présence, je suis persuadé que nous n'aurions pas fini. Encore merci les gars...Les 30h qui ont suivi la collision ont été longues, nous ne pensions plus à la course mais à ramener le bateau à bon port. Notre réparation tenait bien et nous avons pu renvoyer un peu de toile et ainsi naviguer à des vitesses plus qu'acceptables vers le port de Douarnenez. Nous franchissons finalement la ligne d'arrivée derrière 4 bateaux de série seulement, heureux d'avoir fini sans trop d'encombres finalement.Voilà pour la très probablement dernière course avant la mini-transat, le bateau au sec au chantier va être remis à neuf dans les semaines qui viennent avant de repartir en qualif hors course. Merci de votre soutien, en mer, à terre, et n'oubliez pas, nous sommes maintenant à J-24 de la fin de ma campagne sur Fosburit.com.http://www.fosburit.com/projets/projet/olivier-taillard-objectif-transat-2015/À bientôt pour de nouvelles aventures!Olivier

  • 20 juin

    Le Mini Fastnet en attente des ultimes retardataires

    La ligne d'arrivée pour cette édition 2015 Mini Fastnet a été officiellement fermée après l'arrivée du 16e Série le 627-Donostia 2016 mené par le duo espagnol Juan-Maria Odriozola et Jose-Maria Garcia ce samedi 19 juin à 10h40min05s. Il s'agissait du dernier Mini de la catégorie encore en course. Il restait alors bien deux Protos encore en mer, mais pour cette catégorie le délai de 36 heures d'ouverture de la ligne depuis l'arrivée du premier était écoulée depuis 23h55min16s vendredi soir. Le dernier Ofcet 650 a déjà rejoint les pontons de Tréboul, autour de 11h, ce samedi, alors qu'il restait un peu plus de 120 milles au dernier tandem en mer à la même heure pour rejoindre la cité des Penn Sardin. Il s'agit du plus ancien Proto engagé sur cette édtion le 7-Argos Managers mené par l'un des plus jeunes équipages Pierre Edert et Edouard Blondel. Nouveaux-venus cette saison parmi les Ministes, ce Mini Fastnet est seulement leur deuxième course en Mini. Ils ont prévu ensuite de participer, toujours en double, à la Transgascogne 6.50 cet été.
    Avec parfois des pauses de quelques heures, les arrivées des Ministes s'est poursuivi jusqu'à ce samedi matin donc. Le Polonais Radoslaw Kowalczyk a réussi son pari de terminer juste après sa mise à l'eau, la première course de son nouveau Proto le 894-Calbud, pour laquelle il était accompagné de son architecte Etienne Bertrand. Arrivé hier en début de soirée, il a pris la 19e place Proto. Trois autres voiliers classés dans cette la catégorie ont réussi à couper la ligne d'arrivée avant le délai des 36 heures : Mathieu Bourdais et Gaël Ledoux sur le 879-Au large (à 19h39min33s) tout juste 9 minutes après le 894, Albert Lagneaux et Stéphanie Alran sur le Pogo 3 882-Carac, à 23h30min21s, et Edouard Recton et Manuel Castilla sur 352-SLM Voile, passant juste 2 minutes et 36 secondes avant la fermeture de ligne, prenant donc la 22e place Proto. Retour à Douarnenez à 2h54 ce samedi 19 juin pour Nikki Curwen Offshore Racing et Barry Hurley dont le 741-Go Ape ! ne pourra pas être classé. Le piège du courant dans la pétole à Land's End a fait perdre beaucoup de temps au plan Fermin, puisqu'ils ont passé de longues heures à tenter de progresser le long de la Cornouailles anglaise. C'est donc sous la mention DNF (did not finished) que le voilier apparaîtra dans le classement officiel.
    Pour le 384-dominiklenk.com c'est une autre mésaventure de course qui est la conséquence de non-classement. Le duo mixte composé de Dominik Lenk et Lina Rixgens (cette dernière à l'ambition de faire la Mini Transat 2017) a dû faire face à une avarie de son safran tribord à seulement 7 milles du Fastnet. Ils se sont trouvés alors dans l'impossibilité de virer la marque de parcours et ont fait directement demi-tour vers Douarnenez. Ayant rejoint le PC course, ils ont donc annoncé leur abandon.
    Du côté des Séries, pas de couperet avec la fermeture de ligne : le chronomètre des 36 heures ayant démarré à 00h28min48s vendredi 18 juin, à l'arrivée du premier Série le 833-SeaOwl Ici votre nom ? de Damien et Paul Cloarec, tous les concurrents en course ont réussi à couper la ligner d'arriver avant l'horaire butoir de 12h28min48s de ce samedi 19.
    C'est un Top 10 qu'ont réussi à accrocher les deux navigatrices britanniques Becky Scott Racing et Hester Robertson sur le 807-GB Sol. Le duo devrait être de nouveau formé pour la prochaine Transgascogne. Il serait vraiment dommage qu'un manque de budget prive la Mini Transat - Iles de Guadeloupe 2015 de Becky Scott qui a déjà fait plusieurs présentations au Royaume-Unis en compagnie de Nikki Curwen et Lizzy Foreman, pour trouver les financements nécessaires. C'est l'édition 2017 que vise le skipper allemend Adreas Deubel qui a pris la 11e place Série sur le 819-andreasdeubel.com en compagnie de son compatriote Morten Bogacki en arrivant à 23h33min23s. Frédéric Moreau poursuit lui son apprentissage du Mini, ayant cette fois-ci bouclé son premier Mini-Fastnet sur son 455-Petit Auguste et Cie, en compagnie cette fois de Daniel Zanardelli. En prenant la 12e place Série à 2h54min11s, il a démarré la dernière série d'arrivées de Série. Moins 12 minutes derrière eux, c'est Edwin Thibon et Guillaume Rottée qui prennent la 13e place sur 721-Cœur Fidèle. Le duo du CEM a réussi à remonter au classement après avoir été le dernier Série à passer Land's End. Egalement quelques places de grignoter pour le 504-stream-art.fr (Au large avec Manu Poki) d'Elodie Pedron et Frédéric Bazin, arrivé à 5h24min15s en 14e place Série. Certes une 15e place pour Chris Lückermann et Björn Freels sur le 732-CA Technologies mais surtout la validation des dernières critères en course de la qualification à la Mini Transat pour le skipper allemand. Il lui manquait 180 milles en course et surtout l'étape de 500 milles au minimum.
    La remise des prix se déroulera ce samedi à 19h00 à la Maison du Nautisme à Tréboul.

    Photos Winches Club.


  • 19 juin

    Doublé Mini Fastnet 2014-2015 pour Damien Cloarec

    A regarder les photos réalisées par Simon Jourdan, le photographe du Winches Club, sur les arrivées de cette nuit de l'édition 2015 Mini Fastnet, nul doute que l'ambiance Mini était bien au rendez-vous pour féliciter le retour au port des concurrents et en particulier du podium Série.
    François Jambou et Thomas Dolan Projet 552-Concevoir et Construire ont vraiment attaquer jusqu'au bout pour grimper sur le podium, mais Genolier 6.50 Health Transat / GSMN & Patrick Girod et Amaury Francois FRA697 sur 824-Nescens ont réussi à conserver 1 minute et 54 secondes d'avance sur la ligne d'arrivée.
    C'est donc un podium 100 % Nacira qui est couronné sur cette course, pour la première fois en cette saison, et même depuis la Mini Transat 2013.
    Damien Cloarec signe de nouveau un doublé, comme sur la Mini en Mai, cette fois-ci c'était son frère Paul qui l'accompagnait sur le 83-SeaOwl - Ici votre nom ? Les deux frères étaient les premiers à couper la ligne d'arriver ce vendredi 19 juin 2015, à 00h28min48s. La victoire est sans conteste, pourtant leurs adversaires n'ont pas lâché le morceau sur la montée vers l'Irlande. Ils ont bien géré le retour vers Douarnenez arrivant à faire passer l'avance au Fastnet de 45 minutes à 2 heures et 19 minutes. En effet, c'est à 2h47min50s que Jonas Gerckens et Alessandro Torresani 821-Netwerk ont franchi la ligne d'arrivée pour prendre la deuxième place de la catégorie. Deux tandems formés sur le tard (Erwan Le Mené et Axel Tréhin sur 716) sur cette course arrivent à grimper sur le podium. Sur une course de quelques jours, il n'est pas essentiel de bien voire très bien se connaître pour qu'un duo fonctionne.
    C'est seulement après 4h00 du matin que le podium est validé avec les arrivées de 824-Nescens et du premier Pogo 2 552-Concevoir et Construire.
    C'est un autre Pogo 2 qui complète le Top 5, Edouard Golbery - Mini Transat 2015 et Aloïs Kerduel sur 514-SIM Granville ont coupé la ligne à 05h52min09s. Il s'agit du seul tandem de la catégorie qui a réussit à récupérer des places sur le groupe de l'est après avoir été coincé à la marque de Baan Shoal. Sébastien Pebelier Skipper Mini Transat 2015 : laminidu56.fr et Erwan Le Draoulec - Skipper placent 660-Mademoiselle Iodée en sixième place devançant les deux Dingo 2 qui ont particulièrement animé la première partie de course : septième place Série pour Pierre Loulier et Mathieu Claveau sur 746-Colibri les Chevaux du Béal et la huitième pour les duo néerlandais Dimirti Simons et Ewout Lubberink du 758-Teamsolo.nl. Pour ces trois tandems, il était déjà 6h00 passé, le jour était déjà revenu.
    Avant le vainqueur Série, deux Pogo 3 ont coupé la ligne d'arrivée : neuvième place Proto pour Charly Fernbach et Rémi Aubrun sur le 869-Le Fauffiffon Hénaff et la dixième pour Benoit Hantzperg - Mini Transat et Renaud MARY - Run'O sur 871-Mini Moi. Pour la prochaine course en Atlantique, le Pogo 3 devrait pouvoir obtenir son homologation Série, puisque le 869 a dépassé les 2000 milles en course, et son skipper a effectué son parcours de 1000 milles hors course pour la qualification pour la Mini Transat. Le troisième Pogo 3 aux avant-postes des Séries, est arrivé juste après 821-Netwerk. En terminant la course Olivier Taillard - Mini Transat 2015 boucle ses 1000 milles en course pour la Mini Transat. S'il veut être au départ de la prochaine édition dans tout juste trois mois, il lui faudra repartir assez rapidement en qualification hors-course. Les dossiers doivent être adressés à la Classe Mini au plus tard le 30 juin.
    Les Ofcet 650 se sont eux retrouvés rapidement distancés au passage de Land's End et de Bann Shoal, le premier à couper la ligne d'arrivée a été le 880-Novintiss de Julien Pulvé - navigateur et Boris Pelsy en cette matinée à 10h49min18s, prenant la 17e place Proto. C'était juste 13 minutes et 10 secondes après Nolwenn de Carlan et Valentin Dantec, sur l'un des plus vieux Mini 6.50 engagé sur la course.
    Les arrivées vont se poursuivrent encore cet après-midi.


  • 18 juin

    Cassse de ferrure de safran provoque le retour anticipé de Générations Ocean

    Le témoignage de Victor Turpin skipper du 599-Générations Océan qui est rentré à Tréboul ce jeudi midi, ayant fait demi-tour avant l'Irlande contraint à l'abandon sur avarie. Tout le monde à bon port et un peu de réparation à venir avant de reprendre la mer. L'objectif de La tête dans l'tube c'est la Mini Transat en septembre où il est déjà inscrit. Comme pas mal d'autres skippers, il passe par le financement participatif pour compléter son budget http://www.fosburit.com/projets/projet/generations-ocean-mini-transat-2015/.

    https://fbcdn-profile-a.akamaihd.net/hprofile-ak-xta1/v/t1.0-1/c18.0.100.100/p100x100/10593144_769834633055776_5165885124614468127_n.jpg?oh=e510ae63dea2f525deb8769f0332c7d3&oe=562493EC&__gda__=1445094080_35cf3346cba510aa396e18253b44c8a6

    La tête dans l'tube

    Ferrure de safran cassée au large de l'Irlande... ça veut dire gouvernail en panne :'( Du coup abandon, alors qu'on était dans le match... c'est frustrant mais c'est la course ! Vivement la prochaine :-)C'est un peu dur pour Clément, mon équipier. Le fastnet c'est pas tous les jours qu'on a l'occas' de le voir de près. Un grand merci à lui pour la nav' et tous les efforts pour être au départ.On est pas près d'oublier cette nav' placé sous le signe de la REGALADE ;)

  • 18 juin

    Enfin le Mini Fastnet pour Davy Beaudart et David Raison

    Des bulles sur le ponton de Tréboul pour les vainqueurs de cette édition 2015 Mini Fastnet, une course qui fête ses 30 ans ! Davy Beaudart et David Raison ont eu leur revanche sur l'an dernier. Si a eux deux, ils ont pratiquement remporté toutes les courses du circuit Mini en Atlantique, depuis les nombreuses saisons qu'ils posent leurs cirés sur des "coques de noix", celle-là manquait à leurs palmarès à tous les deux. Quatre sur quatre (déjà victorieux sur Lorient BSM avec Yves Le Blevec, Pornichet Select et Trophée MAP) pour le skipper du Maximum alias 865-Flexirub, et qui est en quête d'un co-sponsor titre pour boucler son budget pour être performant sur la Mini Transat - Iles de Guadeloupe 2015. Malgré tout il a fallu batailler pour l'emporter, car le plan Raison n'était pas en tête au moment de contourner le rocher du Fastnet, comptant 5 minutes de retard sur Frédéric DENIS - MiniTransat 2015 et Hugo Kerhascoet premier tandem à virer le fameux phare à bord du le 800-Mini 800.
    La ligne d'arrivée a été franchi par le premier Proto à 11h55min16s ce matin. Avec un temps de course de 3 jours 19 heures 55 minutes et 16 secondes, le 865 établit tout de même le deuxième meilleur temps d'après les statistiques ressorties par l'organisation hier. Le duo skipper- architecte n'a plus vraiment été inquiété une fois que les conditions ont sis au dernier plan Raison qui enchainait les pointages sur la cartographie autour de 14 nœuds allant au minimum 1,5 nœuds plus vite que son adversaire direct. A l'arrivée du trophée MAP, Davy Beaudart nous avait confié qu'au contact il préférait tenir le rôle du chasseur que du chassé. Nul doute qu'il a dû être satisfait, quand la distance aidant, ses adversaires ont disparu de son écran AIS soulignant l'avance acquise sur eux.
    Une fois de plus c'est Frédéric Denis qui s'empare de la deuxième place, épaulé sur cette course par Hugo Kerhascoet qui travaille chez son partenaire technique Nke marine electronics. Si les podiums semblent donc répétitifs, cela n'est pas le reflet des vraie bataille qu'il y a eu sur l'eau et des différents scénarios qui se sont déroulés à chaque course.
    Après la Mini en Mai 2015, Ax'Sail - Mini Transat 2015 s'offre un nouveau podium. Depuis qu'il navigue sur le 716-Raoul Pastèque sur cette saison 2015, il a toujours terminé dans le Top 5, pour cette course il a fait équipe avec Erwan Le Mené, un duo formé au dernier moment pour remplacer son co-skipper initial, Julien Bourgeois, qui s'est blessé lors du prologue (entorse). C'est pour 19 minutes et 30 secondes qu'il laisse finalement échapper la deuxième place, qu'il avait réussi à prendre quelques instants au 800 avant l'entrée en baie de Douarnenez ce jeudi.
    Le Top 5 Proto est déjà complet à Tréboul en ce milieu d'après-midi : c'est Clément Bouyssou navigateur et Grégoire Mouly qui prend la quatrième place avec le 802-clementbouyssou.com tandis que Nicolas d'Estais Skipper et Quentin Vlamynck - Objectif Mini Transat 2015 s'emparent de la cinquième place en franchissant la ligne à 15h24min44s. Ludovic mechin navigateur et Alan ROURA - navman viennent d'en terminer en sixième place.
    Ils sont 36 concurrents encore en course en direction de Douarnenez. Contacté via les autorités maritimes irlandaises, Pierre Ebert et Edouard Blondel 7-Argos Managers ont indiqués que tout allait bien à bord et qu'ils continuaient la course. Pour l'instant ils sont toujours dans le tronçon de la dog leg irlandaise. Par contre, Victor Turpin et Clément Vic 599-Générations Océan sont rentrés à Tréboul au milieu du podium Proto.

    Photo Simon Jourdan pour Winches Club.


  • 18 juin

    Dans l’attente du vainqueur

    Pour le record, nous savons que cela ne le fera pas. A 7h45, seulement six minutes et 10 secondes de l'heure limite pour battre le temps établi par Guillaume Le Brec et Yann Riou en 2010, il restait encore 31,2 milles à parcourir pour le leader, Davy Beaudart et David Raison sur 865-Flexirub Cherche co-sponsor. C'est tout de même un temps dans les meilleurs chronos que le Maximum devrait offrir au Winches Club pour fêter les 30 ans ce Mini Fastnet. Encore un peu plus de 8 milles d'avance, même avec la pression que se mettent ses deux poursuivants en lutte pour les deux autres places du podium, le duo devrait prendre sa revanche sur l'édition précédente où une casse matérielle avait bien ralentie sa descente vers Douarnenez laissant Damien Audrain - En Mer et Pierre Brasseur reprendre l'avantage et s'emparer de la victoire sur le 754 qui portait notamment les couleurs de Rêves de Clowns.
    Après un beau retour aux avant-postes, le duo Ax'Sail - Mini Transat 2015 et Erwan Le Mené 716-axeltrehin.com met la pression sur Frédéric DENIS - MiniTransat 2015 et Hugo Kerhascoet 800-Mini 800 pour tenter de lui ravir la deuxième place. Les écarts se situent ce matin autour d'un mille. Est-ce que la baie de Douarnenez et le vent mollissant permettront à tandem de Raoul Pastèque de grignoter une dernière place au classement. Avec près de 15 milles d'avance sur les deux autres Protos du Top 5, il semble compliquer que la troisième place soit remise en cause. Ce sera un premier podium en Mini pour Erwan Le Mené, qui a montré de belles dispositions sur la Pornichet Select 6.50 en avril, en décrochant un Top 10 pour sa première course en solitaire. Pas mal occupé par son activité professionnel, le co-propriétaire du 844-Sabali fait une entrée progressive sur le circuit Mini depuis l'an dernier.
    En Série la dynamique n'a pas changée en tête de course. A 9h00 Damien et Paul Cloarec 833-SeaOwl restent solidement en tête avec près d'une quinzaine de milles d'avance sur le deuxième Jonas Gerckens et Alessandro Torresani 821-Netwerk, et près d'une trentaine sur le troisième duo Série Genolier 6.50 Health Transat / GSMN & Patrick Girod et Amaury Francois FRA697 824-Nescens. Ce dernier est un peu sous pression des autres Séries qui composaient le groupe de l'est avant Bann Shoal, mais avec 3,2 milles d'avance sur le quatrième François Jambou et Thomas Dolan sur le Pogo 2 Projet 552-Concevoir et Construire.
    Tenant entre ses mains le doublé 2014-2015, Damien Cloarec va très prochainement entamer les 100 derniers milles de sa course. Par contre l'environnement autour des premiers Séries à pas mal évolué. Nuit difficile pour le Pogo 3 868-Alternatives Sailing, puisque Olivier Taillard - Mini Transat 2015 et Nicolas Andrieu sont relégués à plus de 13 milles derrière le leader Série. Charly Fernabach et Rémi Aubrun ont réussi à maintenir la cadence sur cette quatrième nuit en mer avec 869-Le Fauffiffon Hénaff et précèdent toujours le Nacira mené par les frères Cloarec. Benoit Hantzperg - Mini Transat et Renaud MARY - Run'O ont cravaché sur 871-Mini Moi et sont actuellement bord à bord avec le leader Série. Le duo belgo-italien du 821-Netwerk est lui accompagné par quelques Proto, Alberto Bona et Tomasso Stella sur 756-Onlinesim.it sont revenus de l'arrière tandis que Laurent Morisseau et Arthur Tessier sur 754-Morisseau Consuling et Jean-Baptiste Daramy et Alexandre Hamlyn ont décroché pendant la nuit du groupe de devant.
    Est-ce que Edouard Golbery - Mini Transat 2015 et Aloïs Kerduel 514-SIM Granville ont profité de l'élan des Protos pour revenir eux aussi sur le premier groupe des Séries ? Le mouvement était déjà initié hier soir et ce matin, la jonction est faite ce matin. La bataille des options fait un peu rage pour terminer cette descente. Elle profite au dernier arrivé, avec une cinquième place à 9h45 pour le Pogo 2 des Normands.
    Le trio de tête est entré en baie de Douarnenez, le temps de rédiger ces lignes, et le leader a même repris contact par VHF avec le comité de course pour s'annoncer. Pour la deuxième place, Axel Tréhin et Erwan Le Mené ont pris l'avantage avant l'entrée en baie, est-ce que cela va tenir jusqu'à la ligne d'arrivée ?

    Démâtage par contre cette nuit pour le 817-Hyde Sails juste après que le tandem Sander Vogelenzang et Mark Crobett ait viré le Fastnet. Ils ont été pris en charge par les équipes de secours irlandaises et sont arrivées avec le bateau à Baltimore. Il reste donc 42 Minis encore en course, avec le dernier Proto le 7-Argos Managers mené par le jeune duo Pierre Ebert et Edouard Blondel n'ont pas encore terminé leur balade irlandaise, et passeront eux une cinquième nuit en mer.


  • 17 juin

    Glissades sous spi pour le mode retour

    Deux jours pour faire les premiers 200 milles, même pas un jour pour faire le deuxième tiers de course ! Est-ce que Davy Beaudart et David Raison sur le 865-Flexirub pourraient mettre moins de 15 heures et 51 minutes et 10 secondes pour établir un nouveau record lors de cette édition 2015 Mini Fasnet. Ce temps avait été établi en 2010 par Guillaume Le Brec (vainqueur cette saison de la Lorient BSM avec Tanguy Le Turquais) et Yann Riou (alors le mediaman de Dongfeng Race Team était autorisé à tirer sur les bouts) sur le 667 (présent cette année avec Ludovic mechin navigateur et Alan ROURA - navman à la barre) ?
    Si Sailors & Races évoque le leader actuellement de la flotte pour battre le record plutôt que son poursuivant immédiat Frédéric DENIS - MiniTransat 2015 et Hugo Kerhascoet sur le 800-Mini 800, c'est que le plan Raison aligne les "flashages" à 14 nœuds ou presque depuis quelques heures, avec une vitesse au moins un nœud plus rapide que le plan Lombard, en ayant choisi de contourner le dispositif de séparation de trafic (DST) par l'est et en suivant un cap au140° contre 129° pour son dauphin. Grâce pointage réalisé par l'un des bateaux accompagnateurs (TEA), nous savons que c'est pourtant Frédéric Denis et Hugo Kerhascoet qui ont viré les premiers le Fastnet (à 9h10), Davy Beaudart et David Raison passant seulement 5 minutes plus tard. En moins de 7 heures, le Maximum a réussi à distancer son adversaire de près de 11 milles.
    Derrière le défilé se poursuit au Fastnet, c'est au tour de la seconde moitié de la flotte de virer le phare.
    En Série les écarts aussi se creusent en tête qui a passé le Fastnet en début d'après-midi : 13h35 pour Damien et Paul Cloarec sur 833-SeaOwl, 14h10 pour Jonas Gerckens et Alessandro Torresani sur 821-Netwerk et 14h36 pour Dimitri Simons et Ewout Lubberink. Le troisième avait dans son tableau arrière le quatrième Série Genolier 6.50 Health Transat / GSMN & Patrick Girod et Amaury François 824-Nescens passé juste 2 minutes après lui. Ce dernier vient de lui ravir la troisième place.


  • 16 juin

    La dorsale joue avec les concurrents à Land’s End

    Tout se passe comme si l'Angleterre qui n'a pas eu le droit à sa course Mini 6.50 en cette saison 2015 faisait tout pour retenir les concurrents de ce Mini Fastnet 2015. Ce matin c'est encore près des côtes de l'île britannique que nous avons retrouvé les tandems, même si une grosse majorité avait réussi à rejoindre la mer Celtique. La dorsale met toujours la flotte au petit train et cinq Minis se retrouvent même piégésdu côté de Land's End, avec de nouveau le courant défavorable. Edwin Thibon navigateur et Guillaume Rottée sur le Nacira 721-Cœur Fidèle et Sander Vogelenzang et Mark Corbett sur le Proto 817-Hyde Sails attendent au pied de Land's End la bascule favorable. Du côté de Nikki Curwen Offshore Racing et Barry Hurley sur le Proto 741-Go Ape !, de Serge Bertrand et Laurent Picard sur l'Ofcet 650 867-ORA et de Pierre Ebert et Edouard Blondel sur le Proto doyen de la course 7-Argos Managers, il reste encore une dizaine de milles pour rejoindre la pointe sud-est de la Cornouailles. C'est autour de 10h00 que les deux bloqués à la porte de la mer Celtique arrivent enfin à retrouver quelques nœuds de vitesse pour pouvoir passer de l'autre côté.
    Aux avant-postes, le leader Frédéric DENIS - MiniTransat 2015 et Hugo Kerhascoet sur 800-Mini 800 n'a pas réussi à augmenter son avance sur ces poursuivants. La preuve que la nuit a été compliquée également pour le plan Lombard : il ne restait plus que 3 milles d'avance au petit matin, et maintenant 2 milles à 10h15. Un groupe de cinq poursuivants est au contact, et a choisi de suivre la route orthodromique et virer Bann Shoal au plus près, alors que le premier s'est décalé plusieurs milles au nord et suit le cap de 295° vers la côte sud irlandaise. Les changements des places dans le groupe de poursuivants a été assez constant sur les premières heures de cette matinée, avec un petit jeu de chaises musicales pour occuper les deux dernières places du podium. Nicolas d'Estais Skipper et Quentin Vlamynck - Objectif Mini Transat 2015 sur le 630-Librairie Cheminant, Clément Bouyssou navigateur et Grégoire Mouly sur le 802-clementbouyssou.com ou encore Davy Beaudart et David Raison sur 865-Flexirub Cherche co-sponsor, ont été les plus visibles dans les classements. Mais Olivier Jehl, Mini Transat Zigoneshi et Marina Lalaunet sur 629-Zigoneshi tout comme Ludovic mechin navigateur et Alan Roura sur 667-Microvitae restent bien dans le coup. Actuellement ce sont le Maximum et le plan Manuard qui pointent respectivement en 2e et 3e place Proto.
    Derrière eux quatre autres Proto moins au contact précèdent les premiers Série : Ax'Sail - Mini Transat 2015 et Erwan Le Mené sur 716-axeltrehin.com, Michele Zambelli - Skipper et Charlie Pinot sur 788-Illumia avec à ses côtés le Pogo 3 868-Alternative Sailing de Olivier Taillard - Mini Transat 2015 et Nicolas Andrieu. Laurent Morisseau et Arthur Tessier 754-Morisseau Consulting devancent de 2 milles le premier Série.
    Comme les Ministes n'ont pas d'ordinateur embarqué, ce n'est pas le mode furtif d'une grande partie de la journée d'hier, qui a permis à Dimitri Simons et Ewout Lubberink de placer leur Dingo 2 758-Teamsolo.nl en tête depuis quelques heures. Surtout que les Séries sont bien au contact, même s'il y eu une scission en deux groupes au cours de la nuit. Celui où l'on retrouve les leaders du début de course a choisi de poursuivre à la côte quitte à s'éloigner de la route orthodromique pour mieux se caler pour passer la marque de Bann Shoal, tandis que le second est resté sur la route orthodromique nécessitant de tirer de nombreux bords pour remonter au près et dans la dorsale toujours bien active vers la fameuse bouée. Cette seconde option a permis momentanément à Edouard Golbery - Mini Transat 2015 et Aloïs Kerduel sur 514-SIM Granville d'occuper la première place Série tôt ce matin. Mais assez rapidement le groupe de l'est à repris l'avantage avec la prise de commence du duo néerlandais. L'autre Dingo 2 de la flotte fait aussi bonne figure, présent dans ce même groupe, il pointe sur le podium soit en deuxième soit en troisième position pour les "sudistes" Mathieu Claveau et Pierre Loulier. Depuis ce matin Genolier 6.50 Health Transat / GSMN & Patrick Girod et Amaury Francois FRA697 sont venus pointé l'étrave du 824-Nescens sur le podium tout comme Jonas Gerckens et Alessandro Torresani avec le 821-Netwerk. Mais actuellement ce sont Damien et Paul Cloarec qui occupent la deuxième place sur le 833-SeaOwl pour former le podium de deux Dingo 2 et un Nacira. Egalement présent dans ce groupe de 7 : Sébastien Pebelier Skipper Mini Transat 2015 : laminidu56.fr et Erwan Le Draoulec - Skipper sur le 660-Mademoiselle Iodée, un Tip Top, et François Jambou et Thomas Dolan sur Projet 552-Concevoir et Construire, un Pogo 2.
    Parmi ceux qui étaient partis à l'ouest : Becky Scott Racing et Hester Robertson sur 807-GB-SOL ou encore Andy Abel et Craig Horsfield Sailing sur 587-Peben, Victor Turpin et Clément Vic sur 599- Générations Océan ou encore Juan-Maria Odriozola et Jose-Maria Garcia 627-Dinostia 2016 qui sont tous prétendants au Top 10 à Douarnenez.
    A 11h15 près de la moitié de la flotte a passé la marque de Bann Shoal pour se diriger vers l'Irlande et la "dog leg" qui permet de passer le Fastnet dans traverser le dispositif de séparation de trafic (DST). Ceux qui font déjà route vers l'île de la Guinness retrouvent quelques nœuds en plus dans leurs vitesses, qui ne sont certes pas encore mirobolantes mais plus de 6 nœuds doit être agréable après avoir enchaîné les moins de 4 nœuds de moyenne. Trois derniers Minis doivent encore passer Land's End en cette fin de matinée : le duo britannique est le plus proche à une poignée de milles et progresse à 4 nœuds.


  • 16 juin

    Frédéric Denis et Hugo Kerhascoet se détachent à Land’s End

    La deuxième nuit en mer commence pour la flotte de cette édition 2015 Mini Fastnet. Il va falloir faire preuve de patience et de stratégie pour passer Land's End et entamer la route vers la côte sud irlandaise : c'est la pétole qui cueille les duos en approche de la Cornouailles anglaise, à laquelle il faut ajouter le courant à ce moment défavorable à leur progression.
    Les vitesses sont donc logiquement très largement retombées ce soir, flirtant plutôt avec l'unité voire le zéro qu'autre chose. Les mises à jour de la cartographies montrent des caps très variés parmi les voiliers pour tenter de se sortir dès que possible de cette désagréable situation.
    A ce jeu, le leader Frédéric DENIS - MiniTransat 2015 et Hugo Kerhascoet 800-Mini 800 arrivent tout de même à rejoindre et passer Land's End en dès la nuit tombante. Le duo dispose toujours d'une bonne petite avance sur ces poursuivants immédiats. Ce sont Clément Bouyssou navigateur et Grégoire Mouly qui occupent la deuxième place. Ils la tiennent avec moins d'un mille d'avance sur deux Protos qui ont fait une belle remontée dans la flotte en ce lundi après-midi : Olivier Jehl, Mini Transat Zigoneshi et Marina Laulanet sur le 629-Zigoneshi ainsi que Ludovic mechin navigateur et Alan ROURA - navman sur 667-Microvitae. Les deux voiliers sont bord à bord même si le plan Rolland est actuellement sur la dernière marche du podium. Le très petit temps ne réussit vraiment pas au Maxium alias 865-Flexirub Cherche co-sponsor de Davy Beaudart et David Raison qui recule de nouveau en huitième place proto.
    Les Séries sont bien entendu au même régime sec que les Protos. Dans la fin de l'après-midi Pierre Loulier et Mathieu Claveau 746-Colibri les Chevaux du Béal ont réussi à occuper pendant quelques heures la tête de la catégorie. Mais à 22h00 Jonas Gerckens et Alessandro Torresani 821-Netwerk arrivent à récupérer cette première place, laissant la deuxième place au Dingo 2. Damien et Paul Cloarec 833-SeaOwl retrouvent ce soir le podium avec la troisième place. Les écarts sont toujours très faibles en Série et en particulier entre les six premiers. Ce groupe comprend aussi Sébastien Pebelier Skipper Mini Transat 2015 : laminidu56.fr et Erwan Le Draoulec - Skipper sur 660-Mademoiselle Iodée, Genolier 6.50 Health Transat / GSMN & Patrick Girod et Amaury Francois FRA697 sur 624-Nescens ainsi que François Jambou et Thomas Dolan sur Projet 552-Concevoir et Construire.
    C'est bien une nouvelle panne de balise qui donne la position statique de Dimitri Simons et Ewout Lubberink 758-Teamsolo.nl. En liaison avec les bateaux accompagnateurs, la direction de course tente de résoudre le problème. Le voilier est bien en contact avec la flotte, est-ce qu'il arrive toujours à se mêler à la tête de course ? Peut-être que pour une fois nous observateurs seront autant dans l'inconnu que peuvent parfois être les Ministes au moment de passer la ligne d'arrivée ?
    Du côté des retardataires, les novices (deuxième course Mini) Pierre Ebert et Edouard Blondel sur le Proto doyen 7-Argos Managers arrivent à revenir à la latitude de Serge Bertrand et Laurent Picart 867-O.R.A. Arrivant encore à progresser à 2 voire 3 nœuds, les deux tandems réussir à réduire l'écart avec les Minis qui les précèdent. Est-ce que la situation va perdurer assez longtemps pour eux pour leur permettre de recoller à la flotte ?
    Les codes couleurs des voiliers ont changé ce soir sur la cartographie de YB Tracking mais il en faudrait bien plus pour nous perturber.
    Simon Koster eight cube Sui888 a précisé les raisons de son abandon sur la course : après deux heures et demie de course, avec Sébastien Picault ils ont remarqué un problème sur le système de la quille. Une fois de retour à Tréboul, il a été assez rapidement évident que le problème était assez important pour ne pas pouvoir envisager un retour en course. Ce dernier aurait été important pour valider la course et avancer sur la qualification à la Mini Transat - Iles de Guadeloupe 2015. Dès ce matin le plan Mer Forte a été sorti de l'eau pour prendre la direction du cabinet d'étude de Michel Desjoyeaux à Port-Lafôret. Le "Prof" était lui même présent à Douarnenez pour le grutage du 888-Eight Cube. Est-ce que la participation à la course espagnole Mini Mare Nostrum 2015 dont le départ est prévu le 10 juillet 2015 à Garraf pourrait être la solution pour le skipper suisse et ainsi valider l'étape de 500 milles et plus et donc être tout de même au départ le 19 septembre prochain, en enchainant ensuite sur la Transgascogne 6.50 ?


  • 15 juin

    Tracer vers la Cornouailles

    Cap au nord toute !
    Après s'être décalée à l'ouest de la route orthodromique, la flotte des 45 Minis 6.50 encore en course sur cette édition 2015 Mini Fastnet a commencé à faire cap vers le nord dans l'après-midi ce qui a permis de gagner quelques nœuds en vitesse en tutoyant les 9 nœuds pour les premiers Protos mais plus sûrement les 8 à 7 nœuds pendant plusieurs mises à jour. Toute la matinée le train affiché par les tandems était plutôt entre 3 à 5 nœuds.
    Actuellement, le leader Frédéric DENIS - MiniTransat 2015 et Hugo Kerhascoet sur le 800-Mini 800 en profite pour prendre quelques milles d'avance : déjà 7 sur Davy Beaudart et David Raison 865-Flexirub qui a réussi à reprendre la deuxième place des Protos en étant avec le plan Lombard dans les premiers à mettre le cap au nord. Choisissant de se recaler tout d'abord un peu plus à l'est de deux milles, Ax'Sail - Mini Transat 2015 et Erwan Le Mené ont perdu leur place sur le podium et ont même rétrogradé en 8e place Proto. C'est Clément Bouyssou navigateur et Grégoire Mouly 802-clementbouyssou.com qui conserve la 3e place.
    En Série, c'est toujours Jonas Gerckens et Alessandro Torresani 821-Netwerk qui est en tête, mais pendant quelques mises à jour il présente la même distance au but que Sébastien Pebelier Skipper Mini Transat 2015 : laminidu56.fr et Erwan Le Draoulec - Skipper sur 660-Mademoiselle Iodée qui est en deuxième place. En troisième place, nous retrouvons Pierre Loulier et Mathieu Claveau, qui s'entraînent à Douarnenez cette saison sur leur 746-Colibri les Chevaux du Béal.