Accueil » Classe Mini » Courses Classe Mini » Actus Trophée Marie-Agnès Péron

Actus Trophée Marie-Agnès Péron

juin, 2015

  • 7 juin

    Elodie Pedron et Thomas Grandin deniers à couper la ligne du Trophée MAP

    Le repas pour les derniers concurrents qui ont coupé la ligne d'arrivée de cette édition 2015 du Trophée Marie-Agnès Péron. Elodie Pedron sur 504-Stream-art.fr - photographie d'eau alias Au large avec Manu Poki a terminé sa première course en solitaire malgré la déchirure de la bordure de son grand spi dès la baie de Douarnenez. Pour le skipper chinois Xu Jingkun finir classer sur cette course est synonyme de qualification pour la Mini Transat - Iles de Guadeloupe sur le 529- China Dream. Thomas Grandin a été le dernier à franchir la ligne sur son Proto 138-Poch'Trot.
    Frédéric Tauvy sur le 543-Treboulywood a préféré couper au ras de Sein. Il était donc déjà arrivé à bon port. Ce soir tous les 56 solitaires qui ont pris le départ jeudi 4 juin à 15h00 sont rentrés à terre.
    L'édition 2015 est terminée. Une partie des concurrents se retrouveront dimanche 14 juin pour le départ du Mini Fastnet, toujours organisé par le Winches Club.


  • 6 juin

    Nouvelle victoire pour Davy Beaudart sur le 865-Flexirub

    Le podium Proto est arrivé à Tréboul. C'est à l'Occidentale de Sein alors que Frédéric DENIS - MiniTransat 2015 800-Mini 800 était allé dormir que Davy Beaudart 865-Flexirub a réussi à reprendre l'avantage qui lui a permis de couper la ligne en premier ce samedi matin à 6h43min00. "Je n'y croyais pas. Fred m'a laissé un petit trou de souris et j'ai réussi à passer", raconte le skipper du Maximum. Même pas six minutes devant le deuxième, Frédéric Denis qui a avoué être vraiment cramé en fin de course. "Je suis allé dormir, je n'ai pas entendu mon réveil que j'avais dû éteindre sans faire exprès. Mon pilote était réglé sur le 239° alors que la bouée était au 17°", racontre le skipper du plan Lombard. Pour compléter le podium : Luke Berry - Mini Transat 2015 753-Rêves a coupé la ligne à 7h15min44s. "J'ai pris un truc dans mon safran", commence-t-il à dire au ponton. En effet, une petite ligne avec une algue et un morceau de bois est sortie du safran. "C'était une chouette course, tout le temps au contact, surtout que c'est ma dernière avant la Mini Transat". Les discussions même seulement à trois permettent de faire un bon débriefing de course.


  • 1 juin

    Ligne de départ au Rosmeur pour le Trophée MAP

    La très bonne info à avoir est en bout d'article pour les passionnés de course au large : le départ du Trophée MAP se fera ce jeudi 4 juin du Rosmeur, donc visible à tout le public de la grande digue du port. Pour avoir un petit goût de Mini Transat avant l'heure aussi pour les spectateurs. Ils seront autour de 70 solitaires à s'élancer pour la deuxième épreuve du Championnat de France -Promotion- Course au large en solitaire. C'est pour l'instant les vainqueurs de la Pornichet Select 6.50 qui mènent le classement : Davy Beaudart 865-Cultisol en Proto et Tanguy Le Turquais 835-Terreal en Série.


    Timeline Photos
    Il y a comme un vent de @[274417109297686:274:Mini Transat] - @[122161421157336:274:Les Îles de Guadeloupe - CTIG] qui souffle cette semaine à Douarnenez. Le trophée Marie-Agnès Péron rassemble de nombreux concurrents qui prendront en septembre le départ de la transatlantique. Toute la semaine, l'équipe de la Mini Transat - Iles de Guadeloupe est là pour vous : Jacques pour la photo, Charlotte pour la vidéo, Pierre-François, Pilar, Cécile et Solène pour la communication, Camille, Delphine, Nanou, Gwen et Bertrand pour toutes vos questions. N'hésitez pas à passer les voir dans l'ancienne capitainerie de Tréboul. Les Rendez-Vous à ne pas manquer : mercredi 3 juin à 15h : Pascal Landuré, le météorologue de la course viendra exposer sa méthode de travail pour la transat. jeudi 4 juin dans l'après-midi : la ligne de départ du Trophée MAP sera positionnée devant le Rosmeur, exactement au même endroit que la ligne de départ de la Mini Transat - Iles de Guadeloupe. Venez admirer le spectacle.

juin, 2014

  • 14 juin

    Tous à bon port !

    Si nous rapprochons des nuits les plus courtes dans notre hémisphère nord, c'est plutôt l'une des nuits les plus longues qui a permis aux 35 ministes encore en course de rejoindre le port de Tréboul pour conclure cette dixième édition du Trophée Marie-Agnès Péron. C'est pendant un peu moins de 15 heures que les solitaires ont réussi à tous couper la ligne d'arrivée : de 20h58 pour Giancarlo Pedote le vendredi 13 à 11h49 pour Il a fallu attendre le milieu de la nuit pour connaître le podium des Protos. C'est Luke Berry - Mini Transat 2015 sur le 753-Wild Side qui réussit à conserver la troisième place et à contenir le retour de Ludovic mechin navigateur sur le 667-Micro Vitae.


  • 13 juin

    Deux au port, 33 en mer !

    Les deux premiers du 10ème Trophée Marie-Agnès Péron sont de retour à Tréboul. Giancarlo Pedote victorieux sur le 747-Prysmian a été content de la bagarre avec l'autre plan David Raison mené par Davy Beaudart le 865-Cultisol. Les deux marins ont notamment discuté des passages où ils ont pris des options différentes sur la fin de la course, et notamment la baie d'Audierne, où en passant à l'intérieur le Français a perdu des milles sur l'Italien. Les plans Raison s'imposent comme des vraies machines à engranger les milles, qui sont difficiles à battre avec un marin qui navigue intelligemment et qui arrive à maîtriser ses avaries sans perdre trop de milles.
    Le reste de la flotte en plus n'a pas eu de chance cet après-midi, Giancarlo Pedote et Davy Beaudart ont réussi à passer le raz de sein avant la bascule de courant (une heure pour Giancarlo et une demi-heure pour lui d'après Davy) tandis que leurs poursuivants ont été bloqués ensuite devant faire face au courant. A 23h00, le troisième Luke Berry - Mini Transat 2015 sur le 753-Wild side est en approche de la dernière marque de parcours, la bouée Basse du Lys. Il lui reste 26 milles à parcourir. Le skipper franco-britannique a réussi à creuser l'écart avec Ludovic mechin navigateur, sur le 667-Micro Vitae et dispose de 5,6 milles d'avance.
    Pour la cinquième place la bataille est très serrée entre STAN Maslard-Groupe Sefico sur le 265-Sefico/Sea Safe, Vincent Grison sur le 679-Surfrider fundation Europe et Damien Audrain - En Mer sur le 754-Rêves de Clown.
    Les premiers Séries se présentent à l'occidentale de la Chaussée de Sein, et Damien Cloarec 833-www.damien-cloarec.fr arrive à conserver la tête mais l'écart s'est réduit à 1,8 milles avec Tanguy Le Turquais - navigateur 835-Terreal qui tient pour l'instant sa deuxième place, mais avec les autres skippers classés de la troisième à la sixième places en file indienne derrière lui. Peut-être que Ian Lipinski sur le 866-Entreprise(s) Innovante(s) tient un bon rôle de lièvre alors qu'il occupe sur son Proto/Série une deuxième place virtuelle en Série juste devant Tanguy Le Turquais.
    Le décalage très au large de Jérôme Jarlang sur le 719-A2J Composites ne lui a pas réussi puisqu'il se retrouve en 32ème position au scratch. Le skipper italien Roland Ventura sur le 523-Fondation Planiol occupe lui la 33ème place. Lionel Delaunay sur le 442-Tanxaglisse est plus sur la route habituelle en 34ème place et l'Estonien Martin Raak ferme la porte en 35ème place et se trouve à 70 milles de l'arrivée. Dans le peloton des séries, les skippers sont assez groupés et tentent de gagner la moindre place. C'est Jonas Gerckens sur le 821-Netwerk qui mène les choses avec la 7ème place avec 7,6 milles de retard sur le sixième, en l'occurrence Jean-Marie Oger 774-Acebi. Les candidats sont nombreux pour les 4 places restantes dans les dix premiers. Résultats des courses au milieu de la nuit.


    Mobile Uploads
    C'est parti pour refaire le match ! :) @[469860699791161:274:Giancarlo Pedote] @[132460953459830:274:Davy Beaudart] @[303899607628:274:Classe MINI]

  • 13 juin

    Douarnenez vibre Trophée MAP

    Giancarlo Pedote et le 747-Prysmian : grand favori pour un doublé sur le  Championnat de France 2013-2014 et de ce Trophée MAP 2014. Photo Soline Le Grand/SLG Photos.

    Certes l’affluence n’est pas celle des grandes années mais le Trophée Marie-Agnès Péron ne manque pas de prétendants pour remporter sa dixième édition. Les deux tenants en titre, Giancarlo Pedote et Damien Cloarec sont de retour pour tenter le doublé. Entre la chasse aux milles pour ceux qui doivent encore valider leur qualification pour Les Sables-Les Açores-Les Sables, et la ...

  • 12 juin

    Groix et Birdvideaux pour la nuit

    Ce soir la flotte du Trophée Marie-Agnès Péron progresse vers l'Ile de Groix. Les deux plan David Raison mènent toujours la danse avec le "petit frère", le 865-Cultisol skippé par Davy Beaudart qui ouvre la voie au 747-Prysmian de @Giancarlo Pedote. L'option au large pour le passage de Penmarc'h prise par Vincent Grison sur le 679-Surfrider fondation Europe lui a permis de s'intercaler en troisième position devant les autres poursuivants : Luke Berry - Mini Transat 2015 sur le 753-Wild Side , Ludovic mechin navigateur sur le 667-Micro Vitea et Damien Audrain - En Mer sur le 754-Rêves de Clown restent au contact. Deux autres prototypes sont en avant du reste de la flotte : Jérôme Jarlang sur le 719-A2J Composites, pour sa première course en solitaire sur un Mini 6.50 et Maxime Eveillard sur le 614-Sea Traite. Ils disposent de deux milles d'avances sur le reste de la flotte qui est mené par Damien Cloarec sur le Nacira n°833 qui conserve la tête malgré la pression exercée par ses premiers poursuivants : le Portugais Antonio Fontes 745-Stered Lostek et l'Italien Andrea Fornaro Mini Transat 2015 sur le 857-Sideral.
    Retrouvant la compétition en but avec des péripéties sans fin pour tenter de récupérer le prototype qu'il a lui même construit, le n°850, STAN Maslard-Groupe Sefico est placé derrière les cinq premiers Séries sur un Mini qui n'a pas participé à une course depuis la Mini Transat 2011 et qui est le doyen de cette course le 265-Groupe Sefico/Sea Safe. Les dix portos sont encore en course ce soir : Ian Lipinski avec un voilier tout juste mis à l'eau et qui répond à la jauge Série, en étant le premier exemplaire de l'Ofcet 6.50, figure logiquement dans le groupe des Séries, et la 18ème place ne constitue pas une contre-performance.
    Seulement 8 milles séparent le premier et le dernier des Séries ce soir, avec un peu plus de 160 milles à parcourir pour le leader. Pour l'instant Tanguy Le Turquais - navigateur 835-Terreal et Jonas Gerckens 821-Netwerk n'arrivent pas à remonter dans la hiérarchie, et se retrouvent toujours à la 23ème et 24ème place.
    Bascule de vent, contournement de l'Ile de Groix, et virer la marque des Birvideaux et amorcer la remontée vers Douarnenez sont au programme de cette première nuit de course. Avec un ciel assez dégagé les skippers auront dans leur lucarne une lune presque ronde pour les éclairer. Puisque c'est demain vendredi 13, qu'elle sera pleine.


  • 12 juin

    Le dixième Trophée MAP est lancé !

    Le Trophée Marie-Agnès Péron est bien parti cet après-midi à 15h00. Les chapeaux, casquettes, shorts et t-shirts, plus la crème solaire, étaient bien sortis pour les 38 skippers tout comme l'indispensable crème solaire, car le soleil règne en maître sur Douarnenez et cela va au moins durer jusqu'à leur retour, prévu tout au long de la journée de samedi pour l'ensemble de la flotte.
    Le comité de course a renoncé à placer une bouée de dégagement et la ligne de départ était mouillé à 14h45 avec tous les voiliers qui prenaient leurs marques. C'est un bon départ qu'a pu annoncé Bertrand Nardin, le président du Comité de course, même si cela a été assez tendu du côté du bateau comité, où Jérôme Jarlang, nouveau locataire du 719-A2J Composites, s'est présenté à bonne vitesse pour glisser dans un trou de souris, entraînant quelques contestations verbales de ses concurrents à proximité. Aucun départ volé, et aucune collision à déplorer, les Minis 6.50 se sont élancés sans souci pour les 220 milles de la course. Assez rapidement les options ont joué pour sortir de la baie de Douarnenez et passer le raz de Sein. Les premiers bord ont permis de retrouver les acteurs habituels des podiums depuis le début de la saison : Giancarlo Pedote sur le 747-Prysmian et Luke Berry - Mini Transat 2015 sur le 753-Wild Side en Proto et Damien Cloarec sur le 833-damien-cloarec.fr, Quentin Vlamynck - Objectif Mini Transat 2015 sur le 728-Aria et Tanguy Le Turquais - navigateur sur le 835-Terreal en Série. La flotte s'est rapidement dispersée sur le plan d'eau et les écarts ont été tout de suite comptabilisés sur ces premiers milles.
    Après quelques bord, Luke Berry recroise juste derrière le skipper italien et s'exclame "Je ne vais pas le lâcher" pour montrer qu'il est loin d'être résigner face à la domination de début de saison du Magnum. Assez rapidement Davy Beaudart sur le 865-Cultisol s'est lui aussi mêlé à la lutte et a réussi sur la deuxième partie du parcours en baie à reprendre son "aîné", puisqu'il navigue sur le Magnum Maximum, le petit frère du Mini de Giancarlo Pedote. C'est en tête que le skipper du 865 a passé le raz de Sein, suivi par le 747 et par le 753. Les deux plans David Raison semblent avoir un bel avantage actuellement et dispose à 19h00 d'un mille d'avance sur leurs poursuivants immédiats : quatre Protos regroupés avec Damien Audrain - En Mer 754-Rêves de clown, Luke Berry, Ludovic mechin navigateur 667-Micro vitae et Vincent Grison 679-Surfrider fundation Europe.
    En Série l'option de la nord de baie coûte pour l'instant chère à Tanguy Le Turquais et à Jonas Gerckens 821-Netwerk, puisqu'il se retrouvent actuellement en 23ème et 24ème positions. C'est Damien Cloarec qui a viré en tête des Séries au raz de Sein. Il a dans son tableau arrière le surprenant Sandy Macpherson Sailing sur le 583. Le skipper canadien est surprenant parce qu'il est arrivé à 8h00 ce matin à Douarnenez devant interrompre son parcours de qualification hors course pour valider la course en solitaire. Un Argo 6.50 peut en chasser un autre, c'est Andrea Fornaro qui occuperait la troisième place (position activée depuis la soirée mais il pas encore intégré au classement série à 19h00) sur le 857-Sideral. Comme d'habitude la flotte série est encore bien groupée en ce début de course puisque seulement 5 milles séparent le premier Damien Cloarec du dernier l'Estonien Martin Raak 470-Lendur qui occupe la 25ème place.
    Il reste encore plus de 185 milles pour se battre sur ce sprint du Trophée MAP qui sera logiquement moins rapide que celui de l'édition 2013.

    Merci à Slg Photos pour les photos du départ : la flotte au départ, les deux plans David Raison lors des premiers bords devant la plage des Sables Blancs, Sandy MacPherson sur le 583 et Damien Cloarec sur le 833.


  • 11 juin

    Passage à la jauge pour le 866 !

    L'architecte de l'Ofcet 6.50 Etienne Bertrand au chevet du 866-Entreprise(s) Innovante(s) pour le test de redressement.

    J-1 sur les pontons de Tréboul pour la dixième édition du Trophée Marie-Agnès Péron ! Les Ministes s'affairent aux derniers préparatifs pour prendre sereinement le départ demain après-midi de cette solitaire de 220 milles au départ et à l'arrivée de Douarnenez.
    Coté contrôle de sécurité, il ne reste que quelques petites vérifications au programme des bénévoles du Winches Club.
    Parmi les attractions, à la mi-journée, la jauge du dernier-né des Minis 6.50 : le premier exemplaire de l'Offset 6.50 (chantier Hervé et Prépa Nautic) de Ian Lipinski le 866-Entreprise(s) Innovante(s). Passage par le cadre, mesures du tirant d'eau et du tirant d'air, test de redressement, sortie du radeau de survie en 15 secondes, etc… (photos sur twitter, impossibles à charger, la rédaction en est désolée).

juin, 2013

  • 19 juin

    Victoire et record aussi en Série pour Damien Cloarec

    Clément Bouyssou, deuxième, et Damien Cloarec, vainqueur, se retrouvent sur le ponton après l'arrivée du Trophée Marie-Agnès Péron. Port de Tréboul. Vendredi 14 juin 2013. Crédit Photo Soline Legrand.

    Le millésime 2013 du Trophée Marie-Agnès Péron a permis de battre tous les records, Damien Cloarec (833) remporte la course avec près de quatre heure de moins que le temps de référence établi en 2008 par Davy Beaudart. La fin de course s’est déroulée dans des conditions bien musclées.